La Voyance selon Alexis Klein Médium

 

 

 

Dans quel état d'esprit doit être le voyant le jour d'une consultation?

 

 

Le point le plus important selon moi est d'être dans l'amour, car  

ce n'est pas possible de mener à bien une consultation sans amour. 

 

Ensuite être dans un état de neutralité le plus parfait possible, car c'est impossible d'être objectif avec son consultant si nous-même nous ne sommes pas bien, triste ou énervé.

 

Ne pas voir le gain d'argent, mais se nourrir de la légèreté et de la joie qu'éprouve le consultant après la consultation. 

 

Il faut aussi savoir et accepter de faire des pauses, il m'arrive souvent de m'isoler et d'arrêter quelques jours la voyance pour mon bien-être psychique, car faire de la voyance 24h/24h et 7j/7 c'est énergétiquement impossible.  Il y a un temps pour donner et un temps pour recevoir. Pour moi c'est profiter de mes proches, des animaux, et le "farniente".

 

Personnellement je me laisse guider lors d'une consultation, je ne supporte pas être dirigé ou obligé par mon consultant à dire ce que je n'ai pas envie de dire.

Je considère que c'est au voyant de dire ce qu'il voit et non pas au consultant de demander ce qu'il veut savoir, si ça doit être ça sera, on fait au mieux mais nous ne sommes pas Dieu. Même si nous en sommes une partie.

 

De toute manière c'est dans les moments de paix intérieure et dans les moments ou le mental est en mode OFF que je reçois des informations, souvent même avant mes consultations.

 

Avec le mental, on ne va nulle part, c'est d'ailleurs le pire ennemi de l'intuition.

 

Donc détendu, réceptif, ouvert, et en AMOUR.

 

 

Un bon praticien c'est quoi?

 

 

Le bon praticien donne des informations justes et précises, il refuse le "général".

 

Mes guides le savent, je n'aime pas donner à quelqu'un la moitié des informations... qu'on me dise pourquoi on ne me donne pas le reste?!...le destin? L'expérimentation? Parce que la personne doit trouver d'elle-même?

J'aime être juste et précis, peut être mon ascendant Vierge qui me fait défaut.

 

Eviter la broderie, bien que jolie, elle est inutile et de plus elle est fatigante.

 

Quand un client consulte un voyant, il attend une réponse, ou bien le praticien sait et répond, ou bien il ne sait pas et le dit au consultant avec honnêteté, mais pour ma part je refuse de rentrer dans la "logique" même si parfois on se sent obligé de la faire avec certaines personnes car les réponses ne demandent pas de don de voyance mais des dons de bon sens.

 

Je ne l'aime plus dois-je rester avec lui? Bien moi je dis non bien-sûr c'est logique, mais en même temps ce n'est pas le travail du médium, d'un ami oui, mais pas d'un médium.

Ce genre de question ne concerne pas la voyance.

 

La modestie et l'honnêteté, des mots oubliés de certains professionnels de la voyance, NON la voyance n'est pas une science exacte, NON la voyance ne remplace pas le libre-arbitre, NON on ne peut pas répondre à tout, NON nous ne sommes pas là pour endurer les changements d'humeur de certains consultants, NON on ne peut pas avoir raison sur tout.

De plus chercher à avoir tout le temps raison, doit être épuisant pour notre pauvre cerveau non?!

 

J'aime comprendre et c'est parce que j'aime comprendre que j'ai une tendance à chercher le pourquoi de cette situation? Que de bavarder à décrire Monsieur, à décrire Madame, et puis le passé de Monsieur et le passé de Madame. Non moi je donne des éclaircissements et des pistes qui vont aider véritablement le consultant, sans quoi je me sens inutile.

C'est facile de dire oui vous aurez des nouvelles, non vous n'en aurez pas, mais au final est-ce vraiment ça l'important? N'est il pas plus riche de savoir pourquoi cette rencontre, pourquoi cette histoire, que dois-je comprendre ou expérimenter?

 

L'homme n'est pas fait pour attendre il est là pour comprendre et expérimenter.

 

Les questions sont devenues de plus en plus superficielles et je pense que c'est aussi au praticien de l'expliquer à ses clients.

 

J'ai pu constater que quand un praticien dit à une personne c'est vrai je me suis trompé, le client se retrouve bête à ne plus savoir quoi répondre car soit il est habitué à ce qu'on lui dise la fameuse excuse de beaucoup de voyants " ah mais c'est votre libre arbitre" soit le client a lui-même de fausses croyances concernant la voyance et pense qu'on est censé tout savoir et tout prévoir.

Parfois le client s'amuse à faire des devinettes, pouvez-vous deviner le métier que je fais? 

Non car la voyance n'est pas un jeu et encore moins une partie de devinettes, encore une fois il faut laisser ça aux amis.

 

Les mots-clés d'un bon praticien sont l'honnêteté, la sympathie, l'empathie, la modestie, la courtoisie, la clairvoyance bien-sûr, et être juste, avec soi et les autres.

Ne pas oublier que l'on est dans un métier de contact, d'échange et de transmission, mais aussi d'amour et de don de soi.

 

 

Dans quel cas ne doit-on pas consulter un voyant?

 

 

 La peur est le pire ennemi d'une consultation, le stress, l'énervement, l'agitation, la précipitation.

 

Pour certains ça peut paraître paradoxal voir contradictoire mais je pense que de consulter un voyant, doit être une démarche sans attente particulière.

 

Je dis bien sans "attente" je n'ai pas dit sans question....les questions font partie de la vie, mais poser une question et en vouloir une réponse c'est de l'attente négative dans le sens où le médium peut très bien faire une interférence entre ce qui sera et ce que veut le consultant et donc se tromper.

 

La voyance n'est pas rassurante, c'est comme la roulette russe ou on gagne ou on perd, mais il y a un risque à poser certaines questions, le risque d'être influencé, ou bien d'être perdu ne plus savoir quoi faire car on connaît les tenants et les aboutissants.

Donc si on a peur on laisse tomber la voyance.

 

Je pense qu'on ne consulte pas ou plus, quand on vient de sortir d'une consultation.

 

Le trop d'informations n'aide pas et n'a jamais aidé.

 

De plus le praticien peut être influencé ou ne rien percevoir du tout car la personne consulte trop et donc on nous "coupe" toutes perceptions.

 

Ou bien le praticien fait des transferts car la personne a emmagasiné trop d'informations, et ne voit plus rien de clair, et donc n'aide pas le client.

 

Un voyant n'est pas médecin, n'est pas psy, n'est pas un ami, n'est pas un punching-ball.

 

Si en toute objectivité on est capable de tout entendre, de vouloir des réponses, une aide et un éclaircissement ponctuel, alors oui on peut consulter un voyant.

 

 

 

 

ALEXIS KLEIN MEDIUM

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now